News

Soutenance de Thèse M. Le Guyadec

Dimensionnement multi-physique des véhicules hybrides de leurs composants et de la commande du système

Monsieur Mathias le Guyadec Soutiendra sa thèse intitulée:
"Dimensionnement multi-physique des véhicules hybrides de leurs composants et de la commande du système"
Le lundi 1er Octobre à 10h.
Cette thèse se déroulera à l’amphithéâtre Michel Prunier de l'Ecole nationale des travaux publics de l'Etat (ENTPE)
3 Rue Maurice Audin
69120 Vaulx-en-Velin

Cette thèse a été co-encadré par:
Laurent Gerbaud (G2erlab)
Emmanuel Vinot (IFSTTAR-AME_LTE)

Le jury sera composé de:
M., Xavier ROBOAM
Directeur de recherches, INP-ENSEEIHT, Laplace, Toulouse, Examinateur
M., Olivier BETHOUX
Professeur des universités, Sorbonne Université, GeePs, Paris, Rapporteur
M., Christophe ESPANET
Professeur des universités, Université de Franche-Comté, Besançon, Rapporteur
M., Laurent GERBAUD
Professeur, Grenoble INP, G2Elab, Grenoble, Directeur de thèse
M., Emmanuel VINOT
Chargé de recherches, IFSTTAR, LTE, Bron, Co-encadrant de thèse
M., Nicolas LABBE
Docteur ingénieur, Valéo, Invité

Résumé de la thèse:
Le transport routier est au coeur des enjeux environnementaux actuels. Les véhicules électriques hybrides (VEH) sont une alternative intéressante, notamment en milieu urbain. Cependant, la conception de tels systèmes est complexe car la chaîne de traction (composants et architecture), la mission et la gestion énergétique du véhicule sont intimement liées.
Les travaux de V. Reinbold ont permis de mettre au point une méthodologie de dimensionnement de VEH. Les composants sont optimisés conjointement avec la gestion énergétique sur un cycle de fonctionnement afin de minimiser la consommation de carburant du véhicule. Une attention particulière est portée à la conception fine de la machine électrique via un modèle électromagnétique adapté à l’optimisation.
Dans la suite de ces travaux, nous développons plusieurs aspects. Tout d’abord, nous introduisons la possibilité de gérer des paramètres discrets de la machine, comme le nombre de paires de pôles. Dans un second temps, nous développons un modèle thermique de la machine prenant notamment en compte les échanges autour des têtes de bobine. Ce modèle analytique par réseau de résistances thermiques est intégré puis utilisé dans le processus de dimensionnement par optimisation. Il a été préalablement validé via un modèle par éléments finis. Des méthodes d’analyse d’incertitude et de sensibilité sont appliquées afin de quantifier l’influence de certains paramètres thermiques. Enfin, nous appliquons la méthodologie de dimensionnement par optimisation à une architecture série/parallèle, intégrant deux machines électriques.


Return
21/09/2018 Category: English Posted by: FlorianAdmin